• Que signifie NARTECS ?

Nature Aménagement Réfléchi Territoire Environnement Culture Sauvegardés

CONFERENCE

 

Mercredi 12 février 2020 à 20h

 

COLMAR

 

Centre Théodore MONOD -

11 rue Gutenberg

 

Par Jean-Paul LOUBES auteur de

 

TOURISME

ARME DE DESTRUCTION MASSIVE

Editions du SEXTANT   

 

Penser le tourisme autrement… 

JP Loubes a décrypté dans son essai le tourisme de masse à l’échelon planétaire. Notre milieu dans ses dimensions écologique, culturelle, sociale, humaine paie un lourd tribut à la « mise en valeur » touristique. Certaines destinations dans le monde sont devenues tellement populaires qu’elles sont aujourd’hui menacées de destruction.

L’occasion de nous interroger sur le déferlement touristique croissant et inquiétant dans notre propre région, sur les enjeux et conséquences réelles du développement touristique à tout va.

 

Anthropologue, architecte et écrivain, Jean Paul LOUBES a enseigné à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Bordeaux et à l’EHESS-Paris. 

Grand voyageur, spécialiste de la Chine et de l’Asie Centrale.

 

Conférence organisée par

 

l’Association

 

N.A.R.T.E.C.S.

Nature Aménagement Réfléchi Territoire Environnement Culture Sauvegardés

Voegtlinshoffen

 

Entrée libre – chapeau

 

 

VOIR LE FLYER

 

 

Nos arguments en quelques mots

Pourquoi nous nous opposons à ce projet

Argumentaire Loisium
46.8 KB
Argumentaire_Loisium.pdf

  • Le projet 

 

 selon le Conseil Général (aujourd'hui Conseil Départemental.

  • Qu'est ce que le LOISIUM ?

Le projet LOISIUM est un concept d'hôtel de luxe 4**** sup.

100 chambres ou suites, capacité 1280 personnes, autour de la thématique du vin et de la vinothérapie avec spa, espace événementiel et vinothèque.

 Il devait voir le jour au printemps 2011 sur les hauteurs de Voegtlinshoffen, à côté de l’ancienne abbaye de Marbach, dans une zone classée ENS espace naturel sensible en 1998 par la commune et déclassée par cette même municipalité en 2009 pour la construction de cet hôtel. 

 

Ce projet de 21 millions d'€ est porté par des investisseurs autrichiens, déjà propriétaires exploitants d'un établissement hôtelier haut de gamme en Autriche, à LANGENLOIS, et d'un second près de GRAZ. 


Avis sur le projet de PLU de Voegtlinshoffen

Rendu par la mission régionale d’autorité environnementale Grand Est

Le 26 septembre 2019

Le projet de PLU de Voegtlinshoffen a été soumis à évaluation environnementale car la commune est concernée par 2 sites Natura 2000 et 2 ZNIEFF (Stauffen et Carrière).

 

Chaque rubrique de ce rapport, qui fait autorité, soulève un problème environnemental en lien avec le projet Loisium. Quelques extraits :

 

Consommation foncière/ Foncier à vocation économique :

 

Le projet de PLU prévoit une zone d’activités composée d’une zone UL de 1,8 ha pour la réalisation d’un projet hôtelier et une zone UL1 de 0,3 ha pour la construction d’un abri de chasse, d’une volière et éventuellement d’une partie du parking de l’hôtel. Le classement en zones urbanisées de ces vastes secteurs en majorité non artificialisés n’apparaît pas adapté.

 

L’Autorité environnementale (Ae) recommande de reclasser les zones UL et UL1 en zones naturelle ou agricole (…)

 

Biodiversité et milieux naturels (proximité de la zone Natura 2000) :

 

Le rapport d’évaluation environnementale renvoie à une étude réalisée en 2008 qui indique que le développement d’une circulation motorisée le long de la lisière du massif serait dommageable pour l’ensemble du secteur.

 

Le paysage (proximité de l’abbaye de Marbach) :

 

Ce contexte rend nécessaire la définition de mesures d’évitement ou de réduction de l’impact paysager dans le cadre de la mise en œuvre du projet.

 

L’assainissement :

 

La commune dispose d’un réseau d’assainissement collectif relié à la station d’épuration d’Eguisheim. Le réseau d’assainissement relié à cette station n’est pas conforme, il présente des dysfonctionnements qui provoquent des déversements d’effluents directement dans le milieu naturel. Le calendrier des aménagements prévus sur la commune devra tenir compte du calendrier des travaux du système d’assainissement pour ne pas aggraver une situation déjà dégradée.

 

L’AE recommande de ne pas autoriser l’urbanisation de nouveaux secteurs avant la mise en conformité du système d’assainissement.

----------------------------

Ce rapport vient conforter ce que l’association NARTECS n’a cessé de mettre en avant dans ses arguments pourtant qualifiés d’ « alibis ».

Comment se fait-il que la commune n’ait pas porté ce rapport à la connaissance des habitants ?

Comment se fait-il que les travaux sur le site Loisium aient pu commencer dans ces conditions ?

Que compte faire la commune suite à cet état des lieux ?

 

On lira avec profit l’ensemble du document dont les remarques dépassent les points évoqués ci-dessus : http://www.mrae.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2019age80.pdf

 

NARTECS ou lorsque des citoyens osent et s’investissent…

 

Des habitants du canton, inquiets pour leur qualité de vie et des agressions diverses de leur environnement, s’étaient déjà opposés à un parc animalier dans la carrière de Voegtlinshoffen prévu pour 20 0000 visiteurs annuels.

En 2008, après les élections municipales, le principal porteur du projet, à savoir le maire de la  commune de Voegtlinshoffen, dévoile l‘énorme projet, longtemps tenu secret, d’un hôtel de luxe de 100 chambres, spa, etc. avec maquette, plan de financement ficelé avec subventions publiques. De surcroît, la construction est annoncée dans un espace classé espace naturel sensible. Pour des motifs identiques que précédemment, des habitants à nouveau inquiets se remobilisent, interrogent la population, et s’associent à nouveau en 2009 en créant l’association NARTECS. Engagée depuis dans une longue, lourde et souvent pénible procédure judiciaire, l’association a bloqué jusqu’à ce jour le projet.

Par ailleurs, en diffusant des tracts, Nartecs informe régulièrement la population des villages, notamment sur l’évolution judiciaire du projet. Une souscription de 100 donateurs a permis de financer une action en justice.

NARTECS dénonce les dégradations diverses dans le canton, les atteintes à la qualité de vie (accroissement de la circulation),  les atteintes à la démocratie (liberté de paroles associatives) déjà bien malmenée, les agressions (chimiques) environnementales, les évènements (rallyes) aussi coûteux qu’absurdes, l’étalement urbain (parkings) mortifère, le développement du tourisme (par les airs notamment!) tout aussi mortifère et s’inquiète pour le futur…et de nos pratiques institutionnelles…. et du vivre ensemble.

 

Voir ci dessous : l’analyse NARTECS des dernières conclusions du Conseil d’Etat…


 

Et pour en savoir plus, visitez l’ensemble de notre site…

Cordialement


 

Le Conseil d’Administration

 

INFOS NARTECS AVRIL 2018

 

 

La décision du Conseil d'Etat est tombée le 6 avril 2018.


NARTECS a souhaité faire quelques commentaires que vous trouverez ci-dessous.

 

Le 6 avril 2018, le Conseil d’Etat (CE) a rendu sa décision concernant le recours de l’association Nartecs contre la décision de la cour d’Appel de Nancy du 10 avril 2016.

Pour résumer, conformément à la requête de l’association Nartecs que le Conseil d’Etat juge fondée, cette décision annule l’arrêté de février 2016 du maire de Voegtlinshoffen, accordant un permis de construire modificatif à la SAS Loisium. Elle valide par contre le permis de construire signé en 2010 par monsieur Descamps, conseiller municipal.

 

Nous prenons acte de cette décision. En revanche, nous sommes surpris par les motivations de la décision :

 

*Concernant l’intéressement du maire de la commune de Voegtlinshoffen

En 2012, le CE a considéré que le maire n’était pas intéressé.

En 2018, le CE écrit : « Le maire de la commune devant être regardé comme intéressé au projet… ».

 

*Concernant la convention passée entre la commune et les investisseurs autrichiens avant la révision du POS (convention par laquelle d’une part, les investisseurs s’engagent à proposer à leur clientèle au moins 50% des vins provenant des communes de Voegtlinshoffen et Obermorschwihr, d’autre part, la commune s’engage notamment à réviser le POS) :

Le CE considère l’objet de la convention comme illicite, c’est-à-dire prohibé par la loi, mais conclut que la révision du POS n’est pas illégale pour autant, au motif qu’elle a été adoptée dans un but d’intérêt général…

Or dans plusieurs arrêts précédents, en 2015 pour le dernier en date, le CE a rejeté des projets précisément parce qu’illicites.

 

Le jugement rendu dans cette affaire fait état de problèmes  graves – ce qui fait que cette décision n’est pas une bonne nouvelle pour les investisseurs autrichiens - et nous interroge par les conclusions qui en sont tirées, eu égard aux décisions prises précédemment dans des affaires semblables.

 

Nous allons discuter avec nos soutiens des suites à donner à cette décision.

 

Plus que jamais, le développement touristique de Voegtlinshoffen, avec le cortège de nuisances qu’il entraîne, nous interpelle.




 

  

Service gratuit et accessible à tous

Je crée mon site